Sabiia Seb
PortuguêsEspañolEnglish
Embrapa
        Busca avançada

Botão Atualizar


Botão Atualizar

Registro completo
Provedor de dados:  IRD
País:  France
Título:  Brain drain : problem of contract migration in Russia
International scientific migrations today : new perspectives
Autores:  Kouznetsova, T.
Data:  1996
Ano:  1996
Palavras-chave:  EXODE DES COMPETENCES
MIGRATION INTERNATIONALE
EMPLOI
ORGANISME DE RECHERCHE
ENSEIGNEMENT SUPERIEUR
RECHERCHE SCIENTIFIQUE
COOPERATION INTERNATIONALE
PROGRAMME DE RECHERCHE
MIGRATION TEMPORAIRE
MIGRATION DE RETOUR
ENSEIGNEMENT
ETUDIANT
TECHNICIEN
DONNEES STATISTIQUES
CHERCHEUR
Resumo:  L'émigration des scientifiques (dans le but de suivre une formation, pour voyages d'affaires à long terme ou dans le cadre d'un contrat de travail) est la formule principale du contact international. Elle reflète l'approfondissement du processus de division internationale du travail dans le domaine des Sciences et Technologie. En Russie, ce processus a eu des conséquences particulièrement controversées. L'émigration des scientifiques ou leur départ à l'étranger dans le cadre d'un contrat de travail à long terme n'est toujours pas une modalité normale d'échange scientifique. Elle présente toutes les caractéristiques d'une fuite de cerveaux unidirectionnelle, problème que confrontent les pays en voie de développement ou vivant une transition économique. En ce sens, les discours qui affirment que les scientifiques russes enrichissent la science mondiale sont en partie exacts. Le présent document expose quelques résultats d'une recherche menée auprès de dirigeants et de membres du personnel d'instituts académiques et de centres scientifiques d'Etat. Cette étude met l'emphase sur les scientifiques qui ont travaillé sur des projets internationaux à l'étranger. Selon les données du Comité d'Etat des statistiques sur la Russie, au cours de 1993 plus de 65000 personnes ont émigré de Russie, ce qui représente 20% de la population ayant fait des études supérieures. Les scientifiques ne constituent pas une large proportion de ces émigrants - 1% en moyenne. Si cependant on inclut dans cette catégorie d'émigrants le personnel enseignant (dans les cycles supérieurs), les ingénieurs, les dirigeants d'entreprise et les étudiants, alors l'émigration scientifique russe excède les 20%. Les enquêtes auprès d'institutions scientifiques avec un potentiel considérable d'émigration ont révélé que les autorités respectives ont été conservatrices dans leurs estimations de l'extension de l'émigration... (D'après résumé d'auteur)
Tipo:  Text
Idioma:  Inglês
Identificador:  http://www.documentation.ird.fr/hor/fdi:010022327-15

oai:ird.fr:fdi:010022327-15

Kouznetsova T. Brain drain : problem of contract migration in Russia. In : Charum J. (ed.), Meyer Jean-Baptiste (ed.). International scientific migrations today : new perspectives. Paris : IRD, 1996, 7 p. (Colloques et Séminaires). International Scientific Migrations Today : New Perspectives : Symposium, Bogota (COL), 1996/06/24-26
Editor:  IRD
Formato:  text/pdf
Fechar
 

Empresa Brasileira de Pesquisa Agropecuária - Embrapa
Todos os direitos reservados, conforme Lei n° 9.610
Política de Privacidade
Área restrita

Embrapa
Parque Estação Biológica - PqEB s/n°
Brasília, DF - Brasil - CEP 70770-901
Fone: (61) 3448-4433 - Fax: (61) 3448-4890 / 3448-4891 SAC: https://www.embrapa.br/fale-conosco

Valid HTML 4.01 Transitional