Sabiia Seb
PortuguêsEspañolEnglish
Embrapa
        Busca avançada

Botão Atualizar


Botão Atualizar

Registro completo
Provedor de dados:  IRD
País:  France
Título:  Déforestation des bas-fonds sahélo-soudaniens du Niger central : de la "brousse noire" aux cultures maraîchères
La forêt-monde en question : recomposition du rapport des sociétés à la forêt dans les pays du Sud
Autores:  Roussel, B.
Data:  1999
Ano:  1999
Palavras-chave:  FORET
SOCIETE RURALE
DEFORESTATION
INONDATION
AGROFORESTERIE
FLORE
BAS FOND
DEBOISEMENT
DESERTIFICATION
BIODIVERSITE
AGRICULTURE
SYSTEME DE PRODUCTION
IRRIGATION
CULTURE MARAICHERE
IMPACT SUR L'ENVIRONNEMENT
CHANGEMENT SOCIAL
ISLAM
CHANGEMENT CULTUREL
CHANGEMENT SOCIOECONOMIQUE
SYSTEME DE REPRESENTATIONS
DEGRADATION DE L'ENVIRONNEMENT
FORET GALERIE
ESPECE VEGETALE
ZONE INONDEE
Resumo:  La déforestation des bas-fonds sahélo-soudaniens du Niger central est un phénomène relativement récent. Il est la conséquence de la synergie entre l'évolution de la société paysanne haoussa et les déséquilibres écologiques profonds et rapides liés aux derniers épisodes de sécheresse. Jusqu'au milieu du siècle, existaient des galeries forestières fournies, remarquables par leur exubérance et leur richesse spécifique. Il n'en subsiste actuellement que de rares lambeaux appartenant du point de vue phytosociologique à deux associations. La plus rare maintenant, à #Mitragyna inermis$ et #Anogeissus leiocarpus$, s'apparente aux formations arborées des régions soudaniennes, méridionales. La seconde, dominée par #Acacia nilotica nilotica$, est commune dans l'ensemble du Sahel. La cause majeure de cette déforestation est due à l'intégration de plus en plus profonde de ces zones inondées dans les systèmes de production, résultat de mutations amorcées dès les années cinquante. Le recul des cultes agraires devant l'islam a modifié les représentations culturelles des espaces. L'affaiblissement de l'autorité des chefs de lignage, des stratégies paysannes plus individuelles, le manque de terres sont autant de facteurs qui expliquent les défrichements massifs. Sur le plan de la diversité biologique, les nouvelles pratiques ne conduisent pas toujours à un appauvrissement mais entraînent localement une diversification certaine des flores et végétations anthropophiles et une réorganisation des éléments spontanés de la biodiversité. Cependant, l'instabilité accrue des milieux, due à l'augmentation du ruissellement et à l'accroissement des transports solides, est une menace qui pèse en permanance sur la pérennité des nouvelles biocénoses et des installations humaines. (Résumé d'auteur)
Tipo:  Text
Idioma:  Francês
Identificador:  http://www.documentation.ird.fr/hor/fdi:010017986

oai:ird.fr:fdi:010017986

Roussel B. Déforestation des bas-fonds sahélo-soudaniens du Niger central : de la "brousse noire" aux cultures maraîchères. In : Verdeaux François (ed.). La forêt-monde en question : recomposition du rapport des sociétés à la forêt dans les pays du Sud. Autrepart, 1999, p. 17-32.
Formato:  text/pdf
Fechar
 

Empresa Brasileira de Pesquisa Agropecuária - Embrapa
Todos os direitos reservados, conforme Lei n° 9.610
Política de Privacidade
Área restrita

Embrapa
Parque Estação Biológica - PqEB s/n°
Brasília, DF - Brasil - CEP 70770-901
Fone: (61) 3448-4433 - Fax: (61) 3448-4890 / 3448-4891 SAC: https://www.embrapa.br/fale-conosco

Valid HTML 4.01 Transitional