Sabiia Seb
PortuguêsEspañolEnglish
Embrapa
        Busca avançada

Botão Atualizar


Botão Atualizar

Registro completo
Provedor de dados:  ArchiMer
País:  France
Título:  Contribution a l'etude de l'endettement en peche artisanale. la cas de la flotte de Lorient.
Autores:  Le Goff, Pierre-yves
Data:  1988-11
Ano:  1988
Palavras-chave:  SEM
Resumo:  At the end of the Second World War, a process of modifications to the production framework of the small fishing business sector began. This reorganising of the sector was oriented towards capital deepening, thus bringing on a change of the weight of various production factors. In fact, while the number of ships and sailors was decreasing, the power, size and gear of the small boats were increasing. The landed amounts lagged, even if a qualitative change in intake appeared, which brought, along with rising demand, an increase in current francs of the landings' value (MEURIOT, 1987). This technical evolution of the ships was largely helped by the effect of successive changes in the financing of production units and the effect of the positive changes of the multitude of subsidies allocated to this component of maritime fishing. It must be added that governmental will, from the 70s and the period of the Vile Plan, accelerated this mutation. However, although it has a certain number of distinctive economic specificities, the small-scale fishing sector is relatively unknown.

(OCR non controlé) A l'issue de la Seconde Guerre Mondiale, un processus de modifications des structures de production du secteur de la pêche artisanale s'est amorcé. Cette réorganisation du secteur s'est orientée vers une intensification du capital, entraînant ainsi une modification du poids des différents facteurs de production. En effet, tandis que le nombre de navires et de marins diminuait, la puissance, la taille et l'équipement des bateaux artisans augmentait Les quantités débarquées ont stagné, même si une modification qualitative des apports est apparue entraînant, avec une demande croissante, une augmentation en francs constants de la valeur des débarquements. ( MEURIOT, 1987 ). Cette évolution technique des navires a été largement favorisée par l'effet des modifications successives des conditions de financement des unités de production , et de l'évolution positive de la masse de subventions allouées à cette composante des pêches maritimes. Il faut y ajouter la volonté étatique, des années soixante-dix et de la période du Vile Plan, d'accélérer cette mutation. Cependant, bien que présentant un certain nombre de spécificités économiques particulières secteur de la pêche artisanale est relativement mal connu. La pêche artisanale peut être caractérisée selon plusieurs critères : - une définition technique, intégrant la longueur (inférieure à 25 m), le tonnage du navire, la forme juridique des armements (entreprise unipersonnelle avec le propriétaire embarqué ); - une définition concernant la nature et la qualité des espèces pêchées. Dans le cas de la pêche artisanale, les espèces recherchées sont diversifiées et en général à forte valeur commerciale ( cas de la sole à Lorient ). De plus, ces captures sont destinées à la vente en " frais " pour la quasi totalité des apports. BLANQUET (1987) y ajoute " l'esprit de spéculation au jour le jour de la pêche artisanale ( au sens économique et non péjoratif du terme ) ", en opposition à un état d'esprit industriel existant en pêche industrielle et semi-industrielle à Lorient Kéroman. C'est un secteur relativement mal connu et peu de données tant économiques que statistiques sont actuellement disponibles. En effet, des premières études de la pêche artisanale visant à définir les conditions de survie de cette activité et la gestion des ressources, on est passé à une analyse des orientations à prendre en compte en pêche artisanale pour le développement du secteur. Cette situation est en évolution positive depuis l'apparition du renouveau d'intérêt des Pouvoirs Publics et par une certaine prise de conscience des professionnels. Un certain nombre d'études ont été réalisées sur le port de Lorient- Kéroman ( BLANQUET, 1987, BRESSON 1987 ) et permettent ainsi une bonne approche de la situation et de la dynamique du secteur des pêches maritimes à Lorient. Le département "Stratégies de Développement et d'Aménagement" de l'IFREMER a également réalisé plusieurs travaux portant sur les comportements économiques en pêche, tant au niveau local qu'au niveau national. A la suite de l'analyse des résultats et des comportements économiques en pêche artisanale réalisée au niveau national par l'IFREMER en 1988, cette étude a pour but de dresser un premier bilan de la situation générale de l'endettement sur une zone-test : le port de Lorient-Kéroman. En effet, les entrepreneurs en pêche artisanale possédant des capacités d'autofinancement limitées ont recours aux emprunts pour financer leurs investissements. Les charges financières de remboursements de ces emprunts représentent un poids important pour les entreprises de pêche artisanale. En conséquence, il apparaît intéressant d'étudier avec précision l'endettement des navires artisans, et plus particulièrement le fonctionnement de l'endettement à court terme. Après une première présentation des démarches et de la méthodologie employées lors de cette analyse de l'endettement sur la zone-test de Lorient, nous nous sommes attachés à présenter le poids de l'ensemble des dettes dans la gestion des entreprises sous des contraintes d'autonomie financière, de solvabilité, d'exploitation, d'engagement financier,... Enfin, l'étude plus précise des composantes de l'endettement à court terme a contribué à l'appréciation de l'importance et du fonctionnement du crédit commercial interentreprises dans le secteur de la pêche artisanale, aspect jusque là totalement méconnu dans cette activité économique.
Tipo:  Text
Idioma:  Francês
Identificador:  http://archimer.ifremer.fr/doc/1988/rapport-2427.pdf
Relação:  http://archimer.ifremer.fr/doc/00000/2427/
Formato:  application/pdf
Fechar
 

Empresa Brasileira de Pesquisa Agropecuária - Embrapa
Todos os direitos reservados, conforme Lei n° 9.610
Política de Privacidade
Área restrita

Embrapa
Parque Estação Biológica - PqEB s/n°
Brasília, DF - Brasil - CEP 70770-901
Fone: (61) 3448-4433 - Fax: (61) 3448-4890 / 3448-4891 SAC: https://www.embrapa.br/fale-conosco

Valid HTML 4.01 Transitional